Send to a friend RSS Share on Twitter Share on Facebook
Sciences humaines et sociales et enjeux de l'eau
About the Group

le réseau « SHS et eau » porté par la SHF

 

Le 21 mars 2017, à l’occasion de la réunion annuelle du CST de la SHF, une demi journée de réflexion sur le thème “les sciences sociales dans les études d’aménagements, de risques et de dangers hydrauliques, ou dans les conflits d’usage de l’eau” avait rassemblé une quarantaine de participants venus de divers horizons. Les présentations, et les discussions qui ont suivi, ont montré l’importance de cette problématique, et tout l’intérêt qu’il y a  à continuer de débattre et de communiquer sur ce sujet, de partager les succès et les échecs. Comme suite à cet appétit partagé, il a été suggéré de créer un « réseau » des sciences sociales au sein de la SHF. Ce réseau maintient un contact avec les doctoriales annuelles en sciences sociales de l’eau.

 
Le premier mode envisagé pour concrétiser ce réseau a été l’organisation de séminaires rassemblant les communautés. Un séminaire, organisé à Paris le 2 octobre 2018, avait pour objectif de concrétiser ce réseau en initiant un travail collectif autour de trois thèmes :

- la gestion humaine du risque inondation,

- les sciences sociales intégrées dans les études de projets hydrauliques

- la gouvernance de l’eau en situation de tension sur la ressource.

Il a rassemblé une soixantaine de participants (voir par ailleurs le compte-rendu de ce séminaire). Il a été souligné en conclusion combien les interactions entre les experts, l’administration, les entreprises et la société se développent plutôt positivement sur les aspects liés aux projets d’aménagements (approches territoriales) et sur le risque inondation. Il a été frappant d’observer qu’à l’inverse, les questions de gouvernance de l’usage de l‘eau, et en particulier des eaux souterraines qui constituent un patrimoine en danger, sont souvent très conflictuelles et régies par des rapports de force.

 Il est apparu opportun, en conséquence, de tenter de traiter spécifiquement ce troisième thème à l’occasion d’un nouveau séminaire.