Send to a friend RSS Share on Twitter Share on Facebook
Rencontres SHF: changement global et morphodynamique des rivières, des bassins versants à la mer

La SHF organise ses Rencontres en proposant un programme riche en conférences spéciales et moments de convivialité du 20 au 22 novembre 2019.

Cette première édition est une formidable occasion de réunir les membres de notre association et d'ouvrir les échanges et reflexinos aux partenaries et autres acteurs liés : scientifiques, chercheurs, techniciens et gestionnaires. Quatres événements (colloques; séminaires et ateliers) complémentaires seront proposés pour structurer les trois jours de conférence.

Changement global et morphodynamique des rivières, des bassins versants à la mer.

21 et 22 novembre 2019, à ENPC Marne-la-Vallée Depuis Paris, par le RER A)

Ce séminaire sera l’une des composantes des Rencontres SHF 2019, qui se tiendront à Marne la Vallée (Ecole des Ponts et IFFSTAR) du 20 au 22 novembre 2019, et dont le thème sera : Eaux continentales et littorales : s’adapter au changement global 

Depuis des millénaires, le climat et l’Homme influent plus ou moins fortement sur la morphodynamique des rivières et de leur interface avec la mer (estuaires, deltas, trait de côte). Le climat d’abord, avec des périodes de réchauffement et de refroidissement depuis la fin de la dernière glaciation, dont les effets géomorphologiques sont encore parfois visibles dans le paysage. L’Homme en parallèle, dont les défrichements de l’âge du bronze par exemple et ceux encore plus intenses de l’époque romaine ont eu des effets hydrosédimentaires très marqués dans certaines vallées fluviales.

Tout s’est accéléré depuis le milieu du 19 ème siècle avec un changement climatique marqué, la fin du petit âge glaciaire, qui s’est combiné avec des modifications anthropiques majeures (déprise agro-pastorale sur les versants des montagnes, stabilisation volontariste de ceux-ci par les ingénieurs ruraux, remembrement, chenalisation des cours d’eau, développement des barrages hydroélectriques, extractions massives de granulats dans les rivières, mécanisation de l’agriculture, etc.). Aujourd’hui, une autre phase de changement global est en route. En tirant les leçons du passé et en anticipant, notamment via des modèles holistiques, les évolutions futures, nous pouvons être en capacité de gérer l’impact de cette crise climato-anthropique sur la morphodynamique et le fonctionnement écologique des rivières.

L’objet de ce colloque est donc de faire le point sur les leçons que l’on peut tirer des changements globaux passés, les outils permettant de prédire l’avenir et les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour accompagner les changements futurs.



Sous-thème 1 : les leçons du passé

Þ     Evolution de la dynamique des rivières de la fin de la dernière glaciation à 1850 et rôle des « changements globaux » anciens (ex : fluctuations climatiques anciennes, développement de l’agriculture, défrichements de l’époque romaine, etc.)

Þ     Evolution récente : 1850 à nos jours (fin du PAG, révolution industrielle, déprise agropastorale, travaux RTM, mécanisation agricole, érosion des sols et surabondances des sédiments fins, barrages hydroélectriques et extractions massives de granulats en rivière après 1945, etc.)

Sous thème 2 : prédire l’avenir

Þ     La métrologie des processus (hydrologie, érosion des sols, transport solide (fins, sables et grossiers))

Þ     la mesure des changements géomorphologiques (outils, indicateurs, moyens nécessaires, risques éventuels, etc.)

Þ     Les modèles prédictifs (hydrologie, érosion des sols, transport de sédiments, approches holistiques, etc.)

Sous-thème 3 : proposition de « bonnes pratiques »

Þ     REX des nouvelles orientations depuis les 20 dernières années : (fin des extractions en lit mineur, gestion de la continuité sédimentaire au droit des ouvrages transversaux, espaces de mobilité, etc.).

Þ     orientations à conserver/abandonner/tester

Sous-thème 4 : les sédiments des montagnes à la mer

Þ     zoom sur l’évolution récente des deltas, estuaires, traits de côte en lien avec les apports sédimentaires fluviatiles

les modèles prédictifs d’évolution du trait de côte

Soumission des résumés AVANT LE 15 AVRIL